ERRANCE, Conséquence de la maladie d’Alzheimer

La sécurité des résidents au sein des maisons de retraite, EHPAD, et des Unités de Soins de Longue Durée (USLD), est une préoccupation majeure pour les familles et pour les personnels de ces établissements. Les maladies neuro-dégénératives liées à l’âge (comme la maladie d’Alzheimer) sont en progression constante et concernent près de 60% des patients accueillis dans ces structures.

Dans ce contexte, le risque d’errance est élevé: si ces personnes ne sont pas retrouvées très rapidement (24 heures), le risque peut même devenir fatal.

Les établissements et les médecins en charge de l’accueil de ces patients sont, à juste titre, soucieux de protéger leurs résidents contre les effets de leur propre maladie.
Ils mettent en oeuvre des moyens humains et matériels qui doivent être en adéquation avec l’état de santé des personnes admises dans leur établissement ou leur service : c’est incontournable, car il en va de leur responsabilité professionnelle. (Décret du 27 mai 2005 définissant les missions du médecin coordonnateur d’un EHPAD).
Il est actuellement prévisible que la législation se fera de plus en plus exigeante. L’avis des professionnels à ce sujet est unanime: ce problème de l’errance est très difficile à gérer.

Dans ce contexte compliqué de surveillance des patients atteints de maladies neurodégénérative et face aux réels dangers encourus par ces résidents en cas de sorties inopinées des établissements, I3S-Solutions propose une solution de sécurité innovante afin de garantir une autonomie de déplacement et le maintien de la sécurité de ces personnes.